2/10     


ni toit ni moi
installation, dimension variable, automne 2017
Le déplacement et détournement de plus d’un millier de tuiles, mises à disposition pour l’installation,
a permis la bascule entre le patrimonial et l’art contemporain. À l’intérieur de l’ancienne chapelle,
notre regard se concentre entre ciel et terre. Sous la charpente, mais au-dessus des toits.
L’espace temps est suspendu, méditatif et renforcé par l’architecture close de la cour.